En partenariat avec la Dasthe Art Space and Agency, Artalk a reçu Monsieur Florent Aziosmanoff, producteur, auteur et théoricien dans le champ de l’art numérique utilisant l’intelligence artificielle, qu’il dénomme Living Art. Il est cofondateur d’ART3000 (1988) et du Cube (2001), premier Centre d’Art Numérique en France (Issy-les- Moulineaux, Grand Paris Seine Ouest), dont il a assuré la direction de la création.

Aujourd’hui il est le fondateur du concept de Living Art et créateur de La living Mona Lisa. Il présenta dans le cadre du Festival Art Continu à Marrakech en 2007, une opération de médiation culturelle jeune public faisant appel à l’intelligence artificielle et à la technologie robot. Nous avons pu assister à son intervention éclairée sur les domaines de l’art numérique et de l’intelligence artificielle dans le champ de l’art. Nous avons notamment eu l’opportunité de découvrir certaines de ses créations d’art numérique.

Le séminaire s’inscrit dans la continuité du lancement du chatbot d’Artalk, une technologie qui relève du champ des potentialités qu’offre l’intelligence artificielle dans l’art. L’occasion donc de revenir sur l’expérience de ce chatbot.

Le séminaire s’est suivie d’une table ronde pour est engager le débat autour des enjeux que sous-tendent les avancées numériques dans le secteur culturel au Maroc et de manière générale.

sminaire-sur-les-enjeux-du-numrique-dans-le-secteur-culturel-au-maroc-artalk